<<Retour à l'accueil
La Bernique Hurlante
Bouquinerie
La Boutique bretonne
>>> Essai de catalogue bibliographique
Jacques Ars


Qui parle du voile pour les bouquinistes ?

Votre publicité ici

0666 304 111

- PEYREFITTE, Roger -

 

 

 

         

 

 

 

 

         

 

  J'ai Lu, 1970 J'ai Lu, 1971    

 

 

J'ai Lu, 1973 J'ai lu, 1977     Le livre de poche 1978

PEYREFITTE, Roger (1907-6.11.2000). C'est étrange de redécouvrir aussi tard cet écrivain qui représentait, quand j'étais jeune, tout ce que nous haïssions : une vieille folle de droite, une "arcadienne" disions-nous, la caricature de la pédale repoussoir. A lire quelques-uns de ses livres pour cette bibliothèque, je suis bien obligé de lui donner sa vraie place, et nous lui devons beaucoup, surtout à la période où il a « sévit », l’après guerre, où l’homosexualité était particulièrement mise de côté. Rappelons-nous que De Gaule n’avait pas aboli les lois homophobes de Pétain ! Il a écrit avec Les Amitiés particulières le premier roman gay à très grand tirage de cette période. Il a créé la première grosse association homophile, "Arcadie". Il a financé les premières boîtes de la rue Ste Anne avec son ami-amant Alain-Philippe Malagnac qui fut même un moment producteur de Sylvie Vartan, avant de ruiner totalement notre célèbre collectionneur de pièces érotiques. Il a fait découvrir et conserver les photos du Baron von Gloeden. Ses traductions grecques et latines sont érudites, il a quelques pages sur ses contemporains qui sont à mourir de rire, même s’il a une plume de vipère... Et dans toutes ses préfaces, il se fait un ardent défenseur de l'homosexualité. Même s’il faut bien avouer qu’il fait parti d’un autre monde, de ces folles excessives,  solitaires  et adophiles, mais qui ont tourné à l’insignifiance par l’excès de leurs critiques… Comme pour Montherlant, les grands tirages qu'il a connus et le relatif désintérêt actuel font que ses romans se trouvent très facilement d'occasion. Nombreux ouvrages à pas cher du tout à la B.H.

Six couvertures des Amitiés particulières : Jean Vigneau, 1946 on trouve aussi 1945, 442p. Flammarion, 1951, 442p. J’ai lu, 1958, 441p ; 1969, avec son amant Alain Philippe, photo tirée du film, 435p ; 1972, 435p ; 1977, 435p ; Le livre de poche, 1978, 443p.

 

 

Voici ce que deux signatures de Roger Peyrefitte, authentique pour celle de droite, je mets peut-être un peu des doutes sur celle de gauche, mais quelqu'un pourra peut être me la confirmer ? (27 02 03).

Petites précisions d'un internaute ayant connu R.P. :" Les signatures sur cartes de visite que je possède sont semblables à celle de gauche. La signature de droite paraissant être celle utilisée au bas des lettres, du moins dans les quelques écrits que je détiens" (17 12 2006)

 

Voici un petit mail d'un d'un internaute : "Monsieur, en quête d'ouvrages de mon auteur préféré, monsieur Roger PEYREFITTE, je suis tombé sur vos essais bibliographiques. Ayant eu de nombreux échanges de courriers avec monsieur PEYREFITTE, et après avoir revus ces courriers, je me trouve à mon tour sceptique quant à la valeur authentique de la signature de gauche, cependant, monsieur PEYREFITTE changeait très souvent de signature, pourtant j'ai sous mes yeux une signature qui ressemble à celle de gauche.N'étant pas expert en la matière, je pense que le Maître nous laisseras
dans nos doutes ! bravo toutefois pour votre site!     Salutations amicales,
J. H. " (8 04 2005)

 

 

Bibliographie :

LES AMITIÉS PARTICULIÈRES, roman .Les Amitiés particulières.   Le plus célèbre roman gay de l’après-guerre qui va donner, jusqu’à la fin des années 70, une connotation très "pédérastique", au sens grec du terme, à l’homosexualité française. Moi je lui préfère Enfant de chœur d’Etiemble.Plusieurs éditions à la Bernique, voir les couvertures ci-dessus

MADEMOISELLE DE MURVILLE .Ed Vigneau 1947
LE PRINCE DES NEIGES drame en 3 actes. Paris, J. Vigneau 1947.
L'ORACLE, roman Editions Jean Vigneau 1948 (ed définitive en 1974)
LES AMOURS SINGULIÈRES, roman Editions Jean Vigneau 1949    Une petite histoire sans grand intérêt de toutes les perversités d'une mère vis-à-vis de son fils. Puis, une vie rapidement romancée mais intéressante du Baron Von Gloeden, photographe célèbre du début du siècle, amoureux des beautés masculines et siciliennes de Taormina.
MADEMOISELLE DE MURVILLE, roman. Editions Flammarion
LE PRINCE DES NEIGES, drame . Editions Flammarion
LA MORT D'UNE MÈRE. . Editions Flammarion 1950
LES AMBASSADES, roman .Editions Flammarion 1951
LES OEUVRES LIBRES - Roger Peyrefitte, etc.... A. Fayard 1951.
DU VÉSUVE À L'ETNA. .Editions Flammarion 1952
LES OEUVRES LIBRES- LA VARENDE - LE POSSEDE, etc...Paris, A. Fayard 1952.
LA FIN DES AMBASSADES, roman .Editions Flammarion 1953
LES AMOURS, de Lucien de Samosate (traduit du grec) .Editions Flammarion 1954
LES CLÉS DE SAINT-PIERRE, roman. Editions Flammarion .1955 .
JEUNES PROIES. .Editions Flammarion 1956
CHEVALIERS DE MALTE. .Editions Flammarion . 1957
L'EXILÉ DE CAPRI. .Editions Flammarion 1959 / avant-propos de Jean Cocteau. On ne peut pas oublier dans l'histoire de l'homosexualité l'importance que revêtent au tournant des deux siècles ( XIXième et XXième ) les grands procès nationaux contre des homosexuels. Après celui d'Oscar Wilde en Angleterre, celui du Prince Eulenbourg en Allemagne,  celui du Baron D'Adelsward-Fersen  en France, l'homosexualité n'a plus jamais été un sujet tabou, et a acquis, malgré les insultes et les condamnations, le droit d'être  "dite". Ici Roger Peyrefitte romance autour de personnages et d'une histoire vraie, celle du  procès pour "ballets bleus" qui conduisit  le beau descendant de l'amant de Marie Antoinette et du roi Guillaume en  exil à Capri. Puis à vivre là, dans cette île connue comme un havre de paix homosexuelle dans cette Italie tolérante des années I9OO à I9I4. Il y fait défiler tout le gratin homo du début du siècle, et décrit assez bien toute l'homophobie des grands bourgeois de la Belle Epoque. En 1959, Hélène de Zuylen, -l’amie de Renée Vivien- et son mari était mis en scène dans ce roman sous le nom de Zuyderzee. Il sous-entendait que le baron était un peu pédé. La famille intenta un procès qu’elle gagna, et dans les éditions suivantes, les passages litigieux furent retirés.
LE SPECTATEUR NOCTURNE, dialogue dramatique .Editions Flammarion 1960
PREFACE par Roger Peyrefitte de NOUS LES ABSTRAITS de Vertes Marcel - Ed Leda 1960
LES FILS DE LA LUMIÈRE, étude sur la franc-maçonnerie Editions Flammarion .1961.
LA NATURE DU PRINCE. .Editions Flammarion 1963
OVIDE . L'Art d'aimer - présentation de Roger Peyrefitte 1963
LES SECRETS DES CONCLAVES. Editions Flammarion .1964
LETTRE OUVERTE A MONSIEUR FRANCOIS MAURIAC - Liège, Éd. Dynamo P. Aelberts, 1964 -111 ex. numérotés. Aussi dans Peyrefitte démaquillé de Du Dognon.
LES JUIFS..Editions Flammarion . 1965
NOTRE AMOUR. .Editions Flammarion 1967
LES AMÉRICAINS, roman .Editions Flammarion 1968:
ROGER PEYREFITTE OU LES CLES DU SCANDALE -Giannoli , Paul * R P - Fayard 1970
DES FRANÇAIS, roman .Editions Flammarion 1970
LA COLOQUINTE, roman .Editions Flammarion 1971
MANOUCHE. .Editions Flammarion 1972
L'ENFANT AMOUR. .Editions Flammarion
UN MUSÉE DE L'AMOUR, illustré de photographies de Marianne Haas . Editions du Rocher 1972
LA MUSE GARÇONNIÈRE, textes traduits du grec .Editions Flammarion 1973
TABLEAUX DE CHASSE, ou la vie extraordinaire de Fernand Legros Editions Albin Michel.
PROPOS SECRETS, 1 - Editions Albin Michel. 1977  Des pages de sa "superbe" sur quelques grands écrivains. Une vue de la vie d'une pédale de l'avant-guerre aux années 70
ALEXANDRE: Editions Albin Michel. La grande affaire de sa vie, disait-il ! 50 ans de travail... de son coup de foudre à 10 ans, en 1917, à sa publication.
I. - LA JEUNESSE D'ALEXANDRE 1977
II. - LES CONQUÊTES D'ALEXANDRE - 1979
III. - ALEXANDRE LE GRAND 1981
PROPOS SECRETS, 2 Editions Albin Michel. 1980 Là, il radote un peu. Des pages sur l'Italie
L'ENFANT DE COEUR. Editions Albin Michel.1978
ROY. Editions Albin Michel.1979
L'ILLUSTRE ÉCRIVAIN. Editions Albin Michel.1982    Peyrefitte, qui a toujours hurlé après l'Académie Française pour lui avoir, par homophobie, refusé l'habit vert, se glisse ici dans le personnage d'un "illustre écrivain catholique" qui se voit lui aussi, malgré son comble d'orthodoxie, refuser l'épée. C'est un prétexte à une suite d'anecdotes sur Gide, Cocteau, Jacob, Montherlant, Matzneff, Bory, Chazot, Jouhandeau, Proust, Loti, Carco, Tournier, etc., etc... Dans la seconde partie, l'auteur tombe sous le charme d'un bel adolescent et on a un témoignage du monde PD de 1980 : Arcadie, Baudry, Le Bitoux même !
HENRY DE MONTHERLANT - ROGER PEYREFITTE : Correspondance : [1938-1941] / présentation et notes de Roger Peyrefitte et Pierre Sipriot.
Publication : Paris : R. Laffont, 1983
LA SOUTANE ROUGE . Paris, Mercure de France, 1983.
DOUCET LOUIS - raconté par...1925- photographie par Rosine Mazin Ed Paris : Sun 1985
VOLTAIRE: Sa jeunesse et son temps Editions Albin Michel.1985

SOUVENIRS PLAISANTS DE LA VIE SERIEUSE Arnaud d'Andurain de Maytie- Ed Paris : J.-P. Taillandier , 1986

Propos secrets. III : L’Innominato.   "Il faut montrer l’homme nu, "intus et in cute... culoque  [...]  à l’intérieur et dans sa peau, comme disait le satirique perse, à quoi je joins : "et même dans son cul"" (p.103). Voilà tout résumé, sous un titre qui rappelle les débuts de l’outing gay de "L’Amour qui n’ose pas dire son nom" d’Oscar Wilde, "l’innommable" homo de Peyrefitte. Mais après tout, ses duchesses et ses militants des dernières années ainsi mélangés ne sont-ils pas aussi hermétiques que les chroniques d’Eric Dahan, dans les "Nuits blanches" de Libération? Ne trouve-t-on pas chez ce dernier, les frasques des petits-enfants des personnages rencontrés chez le premier? Plus intéressantes sont, sans doutes, les pistes lancées pour comprendre pourquoi l’homosexualité n’est pas (jusqu’à ce jour) un des grands thèmes de combat du Front National. Pour notre honneur, nous aimerions mieux comprendre. Référence de lecture : Albin Michel, 1989.
VOLTAIRE ET FREDERIC II - Albin Michel 1992
REFLEXIONS SUR DE GAULLE - Paris : Editions regionales , 1991
LE DERNIER DES SIVRY - roman - Ed du Rocher - Monaco -1993
RETOURS EN SICILE. - Monaco : Ed. du Rocher, 1996.


Filmographie :

- "Les Amitiés particulières" - Réalisateur DELANNOY JEAN .
Interprètes LACOMBRADE FRANCIS, HAUDEPIN DIDIER, SEIGNER LOUIS - 1964


Entretiens, articles :

- Nombreuses références dans la revue Arcadie. Notamment le congrés de 1979
- Le Crapouillot n° 34 -Peyrefitte, Roger - L'Église et la sexualité. Les Manuels secrets des confesseurs, par Jean Galtier-Boissière. Sodome et l'Église, par Roger
Peyrefitte
- Le Crapouillot , nouvelle série n° 12- août septembre 1970- "Grandeur et servitude de la pédérastie"
- Radioscopie... / [interviews recueillies par] Jacques Chancel. 1. P Jacques Monod, P Jean Bernard, P Jacques Ruffié, Maurice Mességué, MT Naud, Henry de Montherlant, Roger Peyrefitte, Jean-Paul Sartre - Publication : Paris : Éditions J'ai lu, 1975
- Dialogues homophiles n° 1 - février 1976 .
- Le Crapouillot n° 58, printemps 1981: "Situation de l'homosexualité"
- La base documentaire de Gai Pied Hebdo contient de nombreux articles ayant une relation avec " Peyrefitte".
- Reconnaître la photo de Peyrefitte adolescent a été présentée comme une devinette dans "OFF"
numéro 24 (1985), p12. Il s'agissait de trouver qui était le minet photographié. La réponse se trouvait dans le même numéro page 54.
- Tels Quels (Journal belge), n° 45, mars 1986. Interview exclusive de RP: "J'ai choisi la liberté", après la sortie de son Voltaire.
- Gay France Magazine - Numéro 10 (Mai-Juin 1988) : Entretien avec Roger Peyrefitte sur "l'homosexualité de la lumière".
- Gay France magazine n° 22, sept/oct 1991 - Le seul poème que Roger Peyrefitte ait écrit et qui date de 1950 : " les bergers d'Arcadie"

 

Livres de l'auteur en vente sur ce site


 

Etude :

Peyrefitte démaquillé / André Du Dognon.   "S’il m’arrive de dire, au cours du dîner, que j’écris "l’anti-Peyrefitte", la maîtresse de maison s’exclame : "ne le ratez surtout pas"" (p.170). Hélas, si! Mais c’est tout de même un livre assez extraordinaire où deux folles "s’hainent" par édition interposée (voir pour Peyrefitte "Propos secrets. I"). Gardons deux méchancetés : Roger "c’est un surgelé de la braguette" (p.42). "et -arme terrible- il possède de vieilles collections du bottin mondain" (p.130). On trouve toutefois deux passages très intéressants : la lettre ouverte de Peyrefitte à Mauriac qui raille l’hypocrisie des coincés; la critique des "Dossiers de l’écran" consacrés aux homos : "on y vit M. Mirguet, dont nous espérons que ses enfants ne lui ressemblent pas, n’allant pas jusqu’à souhaiter qu’ils nous ressemblent [...] il y avait le St Vincent de Paul de Sodome, André Baudry, dont le zèle a ajouté un évêché aux quatre-vingt-cinq existants.  Il y avait le bouillant Jean-Louis Bory, Louise Michel de l’Inversion [...] qui revendique le droit à l’épanouissement comme la ménagère de Sarcelles. Il y avait également l’élégant Yves Navarre [...] qui ferait bien sur une affiche représentant l’homosexuel idéal. [...]. Enfin Roger Peyrefitte, [...] le nez droit et pointu qu’on n’aimerait pas rencontrer au coin d’un procès" (p.164). Dernière précision : Du Dognon a  passé la guerre de 14 à Rennes, avec sa mère. Qui s’en souvient? (p.17). Ed. J.P. Ollivier, 1976.

Roger Peyrefitte ou la boutiquière de Castre / Maurice Perisset. Il y a peu de chose à rajouter au titre. Mais ça fait toujours rire. Editions Alain Lefeuvre, 1979.

                                                 

 

 Voir aussi : CHANCEL, Jacques. Radioscopie. Vol.1 : Roger Peyrefitte

 

Voici ce qu'en dit Philippe Jullian dans La Brocante ( Idée Fixe, Julliard, 1975). " J'ai toujours eu horreur de la confusion de ces deux genres : érotisme et collection, telle que la pratique avec une claironnante satisfaction Roger peyrefitte. Je lui laisse ses pédantes obscénités, ses ex-voto phalliques, ses callipygies marmoréennes. Aurais-je possédé ses immenses moyens, j'aurais plutôt acheté un seul chef-d'oeuvre : un jeune homme par Bronzino ou par David, un vrai marbre grec dont la contemplation m'aurait assuré que je ne trouverais rien de si beau en sortant de chez moi ; mais voilà, j'ai peu d'argent et je suis condamné à l'accumulation. Peyrefitte, qui pourrait être le fruit des amours d'une concierge toulousaine et d'un mauvais prêtre, n'a de goût qu'en syntaxe. Epanoui, il présente des antiques sur des broderies chinoises, et place sur un cabinet florentin des éphèbes en plâtre façon bronze dus à un disciple provincial d'Arno Brecker. Et il y a ces fesses de marbre reposant sur un coussin de velours ! Je n'ai été qu'une fois dans cet antre, et en suis sorti partagé entre le malaise et le fou rire ; je le regrette, car Peyrefitte est lui-même quelqu'un d'extrêmement distrayant et très instruit. " (p135). (26 1 2004).

 

Livres de l'auteur en vente sur ce site

Livres en vente dans la bouquinerie :

Explication de l'état : moyen est un état normal de livre d'occasion.

- ou + indique un moins bon ou un meilleur état.

voir aussi les nouveautés

Retour à la lettre P